ATF, Près de 20 types diff érents prescrits.

En Europe, de plus en plus de nouvelles voitures sont livrées avec une transmission automatique. La raison en est bien sûr le grand confort mais également l’arrivée de la conduite (semi-) autonome. Cette dernière exige une transmission automatique. Avec des fonctions telles que ‘contrôle de la distance’ et ‘assistance de trajectoire’, les voitures peuvent rouler semi-automatiquement entre 0 et 130 km par heure, par exemple.

Les différents types de systèmes de transmission automatique exigent chacun une huile très spécifique afin de garantir le bon fonctionnement et sans signalement pendant toute la durée de vie de la transmission. Cette huile doit être changée à temps pour que la transmission continue à fonctionner correctement. Dans cette lettre d’information, vous en saurez plus sur les transmissions automatiques et les huiles nécessaires.

Vue d’ensemble des différents types de transmissions automatiques

AMT - Automatic Manual Transmission
(transmission manuelle automatisée)

De nombreux conducteurs considèrent ce système comme une transmission automatique, mais il s’agit en fait d’une boîte de vitesses manuelle actionnée par un ‘robot’. Les transmissions Opel Easytronic et Alfa Romeo Selespeed sont des exemples de ce genre de transmission.

Huiles exigées pour la transmission AMT:

  • Huile de transmission (par exemple 18000MTF)
  • commande électro / hydraulique (par exemple 50000SCF)

Cycle de changement: ceux-ci sont comparables à ceux des transmissions manuelles.

DCT - Double Clutch Transmission
(transmission à embrayage double disque)

Ce système est une boîte de vitesses à double embrayage et deux essieux. Les vitesses impaires et les vitesses paires se trouvent sur deux axes distincts. Le système est appelé DSG (Direct Shift Gear) par le groupe VAG. Ces transmissions peuvent être équipées d’un embrayage sec ou humides; en cas d’embrayage humide, les disques fonctionnent dans un bain d’huile.

Huiles pouvant être nécessaires pour la transmission DSG:

  • s’il s’agit d’une version à embrayage ‘humide’, un huile pour les disques de couplage est utilisée (par exemple 16000DCTF)
  • Huile pour la section de transmission (par exemple 16000DSG)
  • Huile pour la commande, section de l’actionneur (par exemple 50000)

Cycle de changement : les transmissions DCT / DSG doivent impérativement être régénérées à temps, aux intervalles spécifiés par le fabricant. En règle générale, entre 60.000 et 120.000 km.

CVT Continue variabele transmissie (CVT)
(transmission à variation continue)

Ce système n’a pas de rapports fixes. La vitesse est déterminée avec la pédale d’accélérateur et la CVT provoque l’accélération de la voiture. Le coeur de la transmission CVT est constitué par une dénommée courroie ou chaîne de poussée. Cette courroie ou chaîne de poussée fonctionne sur deux poulies dont les diamètres varient, ce qui donne une transmission réglable en continu, progressive. Les CVT sont souvent utilisées par les constructeurs automobiles japonais, mais l’Audi Mulitronic est également une transmission CVT.

Huile requise pour la transmission CVT:

Cycle de changement: avec une transmission CVT, généralement entre 60.000 et 120.000 km.

Automatic Transmission (AT)
(transmission automatique)

Cela fait référence à la transmission automatique conventionnelle avec convertisseur de couple.

La transmission automatique d’une voiture moderne nécessite à temps un entretien adéquate. Il existe différents fabricants qui produisent différents systèmes de transmission automatique. Ils déterminent chacun différentes exigences pour l’huile de transmission. Les différences peuvent par exemple être trouvées dans la viscosité et la caractéristique de friction. L’huile pour une transmission de type AT est généralement appelé ATF; Huile de transmission automatique. Il existe de nombreuses exigences spécifiques à la marque / au modèle pour les huiles ATF, un exemple est le 16000MB9 pour une transmission automatique Mercedes Benz à 9 vitesses.

Période de reconduction/renouvellement: les marques de voitures indiquent parfois qu’il n’est pas nécessaire de purger ou de changer l’huile de transmission. MPM recommande de changer l’huile de la transmission automatique (AT) après environ 90.000 kilomètres afin d’éviter des réparations et des coûts élevés. Avec ce type d’huile de transmission, le convertisseur de couple (et le refroidisseur d’huile + les tuyaux) reste en retrait. Par conséquent, il est donc souvent préférable de purger et de remplir avec de la nouvelle huile plutôt que de la changer.

Conséquences de l’utilisation de la mauvaise huile de transmission

  • La boîte à vitesses automatique provoque des à-coups lors du changement de vitesse.
  • La boîte de vitesse automatique ne commute pas à temps.
  • La boîte de vitesse automatique ne peut maintenir la vitesse.
  • La boîte de vitesses automatique ne réagit pas (bien) au rétrogradage.
  • Le régime moteur fluctue.
  • La boîte de vitesses automatique dérape.
  • La consommation de carburant est extrêmement élevée.
  • Usure et dommages dus au manque de lubrification.

Il est également essentiel de changer les huiles de transmission automatique à temps, pour agir de manière durable et ‘verte’. Vous, vos clients et votre environnement en bénéficieront.

Pour des questions techniques:

Contactez le support technique MPM.

Résumé:

  • La part croissante du marché des voitures à transmission automatique.
  • Le fonctionnement des différents types de transmissions automatiques est sensiblement différent. Les types spécifiques de transmissions nécessitent également des types spécifiques des huiles de transmission, prescrits par le constructeur automobile.
  • Les huiles de transmission automatique doivent être changées à temps; il n’existe pas de ‘remplissage à vie’, bien que le constructeur automobile le promette parfois.
  • Avec les transmissions automatiques, les dysfonctionnements et les dommages sont évités en utilisant le bonne huile et en la changeant à temps.

Conseils pour l’atelier:

  • Vous trouverez des manuels de vidanges pour les transmissions automatiques sur le site Web MPM.
  • Informez le client que l’huile de transmission doit être changée à temps et que le ‘remplissage à vie’ n’existe pas.
  • Ne mélangez jamais différents types d’huiles de transmission automatique.
  • Assurez-vous que l’huile de transmission soit conforme aux normes. Si le niveau est trop bas, vous risquez des dysfonctionnements ou des dommages comme les disques d’embrayage humides brûlés.
  • Si possible, commencez par vérifier les codes d’erreur. Mais soyez toujours conscient du fonctionnement de la transmission automatique de votre client au moyen d’un essai sur route.
  • Recueillez toujours l’huile séparément et effectuez un test visuel (couleur, pièces d’usure) et d’odeur. Soyez attentif aux anomalies et cherchez-en la cause. Il est recommandé de conserver un échantillon d’huile en cas de doute.
  • Vous pouvez obtenir l’huile de transmission analysée via MPM.
  • Il est préférable de rincer une boîte de vitesses automatique avec convertisseur de couple (avec ou sans additif) au lieu de changer l’huile ATF.
  • La couleur de l’huile de transmission automatique ne dit rien sur la qualité, mais elle indique si la bonne huile est utilisée. En particulier, Mercedes Benz propose diverses transmissions automatiques qui exigent un type d’huile différent. La couleur de l’huile peut aider ici (le MB 236.14 est rouge; le MB 236.15 est bleu).
  • Utilisez toujours l’huile de transmission spécifiée! En cas de doute, vérifiez quelle spécification est exigée pour la transmission concernée.
ATF Information OEM Newsletter

Nouvelles MPM

Fermer